Le casino de Montreux


En cette année de jubilé, notre comité a convoqué tous les membres de la société au Casino pour y tenir nos assises annuelles. Ce lieu a une longue tradition avec la section de Montreux en raison des nombreuses soirées qui s'y sont déroulées.

Appelé d'abord « Kursaal » lors de son inauguration le 26 novembre 1881, le bâtiment fut agrandi du côté ouest et son entrée reconstruite en 1903, selon les plans d'Eugène Jost. Rebaptisé « Casino » en 1962, il a accueilli de nombreux concerts de l'orchestre du Kursaal dirigé par Ernest Ansermet.

C'est grâce à la société du Kursaal, société par action créée à l'initiative de plusieurs personnalités de Montreux, qu'il put être édifié. On y retrouve d'ailleurs un membre important de notre section dans cette aventure, il s'agit bien sûr de Louis Mayor-Vautier.

La première annonce d'une soirée de gym de la section parut le 29 janvier 1891 dans le journal « La Revue ». Le programme était alléchant et éclectique comme le relate le journal : « Le programme comprend diverses productions gymniques, des exercices de boxe et canne et un grand ballet, la Matelotte anglaise, exécuté par 16 danseurs avec accompagnement d'orchestre ». (La particularité de la matelotte est que les acteurs portent le costume des marins).

De nombreuses autres soirées se déroulèrent dans le cadre du magnifique théâtre du Casino jusqu’en 1971 où le sort s’abattit sur l'édifice le samedi 4 décembre, jour prévu pour notre soirée.

Cette après-midi-là, vers 16 heures 15, Florian Gret et votre archiviste mettaient la dernière main à la confection des décors lorsqu’un des pompiers de service du concert de Frank Zappa se précipita vers nous. C'était pour informer Florian, alors commandant du bataillon des pompiers de Montreux, que le Casino brûlait. Il ne voulut pas le croire, mais dû rapidement se rendre à l'évidence en arrivant au Sablier où avait lieu le concert.

En fin d'après-midi, Florian croyant toujours que la soirée aurait lieu Casino, recommanda à ses hommes de ne pas mouiller les fauteuils du théâtre. Mais la chute du grand lustre ne permit pas d'épargner la salle et mit fin à ses espoirs. Seule une rangée des magnifiques sièges fut conservée et trône actuellement au premier rang du théâtre « Montreux- Riviera » aux Planches.

Et la tombola ?

Malheureusement tous les lots mis en place par Werner Jost dans le salon vert au premier étage du bâtiment ne purent être sauvés, les magnifiques saucissons de chez Suter étaient un peu trop cuits dans les braises...

Heureusement, le Pavillon des Sports nous proposa une alternative deux semaines plus tard, soit le 18 décembre, pour organiser notre soirée. Pour reconstituer une tombola digne de ce nom, le comité eut la bonne idée de faire appel à toutes les dames, mamans et grand-mamans pour confectionner des gâteaux et pâtisseries. Le succès fut au rendez- vous et les lots firent le bonheur de tous les gagnants.

Cette tradition perdura jusqu’en 2006, date de notre dernière tombola.

Restez connecté !


Suivez nous sur Facebook pour être au courant des dernières news!